Nos fidèles amis représentant les associations départementales : Aisne, Deux Sèvres, Gard, Loire Atlantique, Loiret, Moselle, Paris Ile de France, Pas de Calais, Savoie, Vosges, Yvelines,  ont pris le train « aux aurores » et malgré un problème technique sur la ligne de métro desservant la station Solférino, mes 43 participants étaient  présents à l’heure convenue devant le musée d’Orsay. Remercions les !

Avant que chacun se dirige vers les peintures, sculptures de son choix et admire la structure du ce musée (ancienne gare d’Orléans ), nous avons partagé un déjeuner  au restaurant « Eliance » à l’intérieur du musée.

Après ces moments de convivialité, notre groupe s’est dirigé en car vers l’Eglise Saint-Roch, où un groupe d’Eure et Loir nous avait rejoint.

Le Père Jacques Fournier et une quinzaine de porte-drapeaux nous attendaient à la Chapelle de la Vierge (à l’intérieur de l’église) pour une célébration solennelle qui débuta par les mots d’accueil très chaleureux du Père Fournier et de notre Président Fédéral, Jean Lavignasse.

 

                              {mosimage}

 

 Ce fut un grand moment d’émotion au cours de la bénédiction de notre nouveau drapeau porté par Yves Ropars, entouré de Rémi Graillot et Jean Lavignasse quand le « Cessez le feu » résonna dans la Chapelle interprété par un clairon et un tambour de la Garde Républicaine.

Au cours de cette célébration, dans  une même pensée nous avons réuni nos Pères « Morts pour la France », nos Mères si courageuses, et nos amis disparus.

L’homélie préparée avec soin par le Père Fournier a rappelé  nos souffrances  en précisant : il faut se souvenir pour que cela ne recommence pas et le Père FournIer  a prononcé  à plusieurs reprises les mots : Paix, Amour, Charité et Fraternité.

 

 

 

Pour terminer cette messe empreinte de ferveur, Madame Ganglof organiste a entonné et nous avons chanté tous ensemble le « Je vous salue Marie… ».

Ensuite il se devait de nous rendre  à la Chapelle du Souvenir de la Déportation avec les porte-drapeaux en tête, accompagné à l’orgue par  la prière des Morts le « De Profondis ».

 

                              {mosimage} 

 

Ce fut aussi  un moment très fort quand retentit la « Sonnerie aux morts » devant cette chapelle si évocatrice de souvenirs cruels.

 

 

 

  

  

  

Enfin ce fut le point majeur de cette journée, la cérémonie à l’Arc de Triomphe.

Après un rassemblement auquel s’était joint un groupe de l’Oise, au musoir Friedland, le cortège remonte une partie des Champs-Elysées, notre Président Jean Lavignasse avec deux enfants portant un coussin de fleurs « A nos grand-pères et arrière grand-pères » et porte drapeaux en tête, pour se rendre  sous l’Arc de Triomphe où nous attendent le Général Combette et les personnalités.

 

                              {mosimage} 

 

Devant la tombe du Soldat Inconnu, le drapeau de la Flamme est porté par Roland Noël, et de part et d’autre, les commissaires du Comité de la Flamme prennent place. Le drapeau fédéral porté par Yves Ropars est entouré de ceux des associations départementales et de nos amis du monde combattant.

C’est avec solennité que 3 gerbes sont déposées : une par Mme Fletcher, Veuve de Guerre ; notre Président Fédéral, Jean Lavignasse et  Anne- Juliette et Baptiste petits-enfants de nos participants et arrière petits-enfants des « Morts pour la France ».

 

                              {mosimage}

 

Enfin geste  symbolisant le souvenir et notre  mémoire à tous : le Ravivage de la Flamme par Jean Lavignasse et deux  arrières petits-enfants  Justine et Ludovic

 

                              {mosimage}

 

Nous remercions chaleureusement, le Général Combette, les Commissaires et Madame Dejeammes (ancienne commissaire et orpheline) qui est venue se joindre à nous.

Nous adressons nos vifs remerciement à : M. Patrick Levaye représentant Mr Hamlaoui Mekachera, M. Jacques Goujat Président de l’Ufac, M. Paul Pellegri représentant l’ONACVG, le Général Charles Edouard Lasnier Lachaize représentant la Mairie de Paris, le Général Patrick Jardin du Service départemental de l’ONACVG de Paris et Mr. Jobez….

Et notre reconnaissance va à tous nos membres amis porte drapeaux, toujours si dévoués.

Mathilde Lorrain